Au restaurant, Obama coupe la file d’attente et le paie très cher

Le président américain Barack Obama a appris à ses dépends jeudi que resquiller la file d’attente du restaurant Franklin’s à Austin, au Texas (sud des Etats-Unis), pouvait lui coûter cher. Dans ce populaire restaurant à viandes, il faut parfois attendre entre deux et trois heures. Mais le président, usant des prérogatives de sa fonction, n’a pas fait la queue. Il a cependant offert de payer de sa poche le repas de la famille qui se trouvait près de lui à la caisse, et c’est là qu’il a eu une surprise. L’addition a dépassé… les 300 dollars (220 euros).