Dammartin-en-Goële : le récit de l’assaut du GIGN

A 16h55, deux détonations retentissent, suivies de tirs en rafale puis d’une grosse explosion, dégageant de la fumée. Un hélicoptère dépose un commando sur le toit de l’entrepôt. S’ensuivent une succession de flashs puis des tirs sporadiques et une nouvelle grosse explosion. Les frères Kouachi sont tués en sortant et tirant pendant l’assaut. L’otage est libéré indemne.

Category: Société