Entretien avec Jean-Louis Auduc, auteur de « Sauvons les garçons »

Poursuivant ses recherches sur ce que l’on entend par « la théorie du genre », l’équipe de l’Agence Info Libre a rencontré Jean-Louis Auduc, ancien directeur de l’IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres) qui a travaillé sur le décrochage scolaire. Historien et auteur de nombreux ouvrages dont Sauvons les garçons, il nous explique que sa première surprise fut de constater qu’en France, les statistiques sur l’éducation nationale étaient asexuées.

Il observera alors que ce sont les garçons qui manifestent les plus grandes difficultés dans l’actuel système éducatif, dont la méthode mixte de lecture, dite semi-globale, semblerait exacerber ces différences garçons-filles. Fer de lance de l' »abcd de l’égalité » défendu par Najat Vallaud-Belkacem, ces données mettent à mal l’idée communément admise que le système éducatif des sociétés dites patriarcales, favoriserait davantage les garçons.

Après un tour d’horizon sur l’analyse de ces nouvelles statistiques et des solutions proposées pour réduire ces écarts significatifs, nous essayerons de comprendre avec Jean-Louis Auduc, l’origine philosophique de cette indifférenciation des sexes.