Jihadistes « français » : la crainte de l’effet boomerang

La France a mis en place il y a quelques mois un plan anti-jihad censé surveiller les candidats à la guerre sainte. Car la crainte, c’est de voir des jeunes entraînés revenir frapper l’Europe sur son sol.