Mariage musulman annulé à Nice : Estrosi évoque un « cas de radicalisation »

Au lendemain de la suspension d’un mariage musulman à Nice, le maire de la ville Christian Estrosi a justifié cette décision devant notre caméra, expliquant qu’il s’agissait d’un « cas de radicalisation à la fois de la part du mari et de la future épouse ». Et l’intéressé de rappeler que le futur marié avait été condamné, il y a deux mois, pour violences envers un commerçant qui vendait « du jambon et de l’alcool ».

Category: Politique, Société