« Nous sommes envahis ! » : en Sicile, un maire refuse l’installation de clandestins sur sa commune. Que nos élus en prennent de la graine !

Dans les montagnes des Nébrodes, au nord de la Sicile, la crise migratoire inquiète la population et ses édiles. «Nous sommes envahis, submergés», s’est écrié Vincenzo Lionetto Civa, maire de Castell’Umberto, petite ville de 3 200 habitants, à la tête d’une fronde de pas moins de 45 édiles siciliens.