Un bébé rom contre 8 000 euros et une BMW : « On ne pensait pas mal faire » (sic)

8 000 euros et une BMW d’occasion, tel était le prix à payer pour un bébé. Un trafic d’enfants roms est jugé à partir de ce mardi devant le tribunal correctionnel de Marseille. Les uns étaient des couples stériles désireux de devenir parents, les autres leur proposaient d’acheter des nouveaux-nés. Mike et Carmen, gens du voyage, expliquent à BFMTV pourquoi ils pensaient agir en toute bonne foi en « adoptant » l’un des bébés.

Category: Société