Valérie Trierweiler : « mon président, je vous embrasse »

« Allo, oui mon président, comment ça va ? » Valérie Trierweiler joue avec les caméras avec un brin de malice. Lors de la mobilisation mardi pour les Nigérianes enlevées, l’ancienne première dame a eu une conversation avec un certains « mon président ». « A bientôt mon président, je vous embrasse », conclue-telle avant de raccrocher et de préciser à BFMTV qu’il s’agissait du président du Secours populaire. Façon de dire que François Hollande n’est pas son président ?